Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juin 2019 5 21 /06 /juin /2019 21:17

Qu’en 1993 mourait André Frénaud. Poète discret et bienveillant, proche d’un certain monde rural, des métiers manuels qui peuvent faire écho à l’acte d’écrire le poème, sa parole exprime une lucidité tranquille, une quête modeste.

« Je dénonce ma vie et j'y reste / par désarroi ou par malice, / par vaillance et par sot plaisir. / Je me déjuge et me dénude. / Je me déborde, inachevé. / Je me dénombre, impossible. / Je ne sais plus ce que je cherche, / poursuivant sans avancer / une ascension parmi la terre / jusqu'à la source incertaine, / par le désert et les orages, / parmi les feux et les nuées, / sans renfort, sans reprendre haleine, / d'une dérive à l'autre dérive / et toujours dans l'angle inscrit. / Un jour peut-être, de l'autre côté, / je pourrais m'élever sans encombre / parmi les mains blanches de la lumière »

 

C’est également ce 21 juin l’anniversaire de Manu Chao (né en 1961).

Partager cet article

Repost0
20 juin 2019 4 20 /06 /juin /2019 20:48

Que naissait Jean-Claude Izzo en 1945. Son œuvre oscilla entre polar et poésie. Je me souviens d’un après-midi d’octobre 1997 passé en sa compagnie dans une librairie de Gap, des projets d’hommage à Clovis Hughes qui n’ont pu aboutir, de son regard fixé vers ailleurs.

« Ailleurs l'amour... / Ailleurs des carrés de terre labourée, ensemencée, tendent leur bonheur comme du linge lavé de frais. / Ailleurs du linge sèche sur un fil d'horizon vert et bleu, et la vie, lentement, s'égoutte au soleil. / Ailleurs... » (Loin de tous les rivages)

Quant à moi je soutiens que : « Selon moi, trop de poètes ne lisent pas assez de romans de San Antonio. » Mais ça marche aussi avec Izzo.

Partager cet article

Repost0
19 juin 2019 3 19 /06 /juin /2019 22:38

Que se tuait Coluche en 1986.

« L'intelligence, c'est pas sorcier, il suffit de penser à une connerie et de dire l'inverse. »

Quant à moi j’ai écrit : « C'est vraiment chouette, une vie pleine de surprises et de découvertes. Ce matin c'est une hémorroïde. »

Partager cet article

Repost0
18 juin 2019 2 18 /06 /juin /2019 21:19

Qu’Eric Chevillard fête son anniversaire. On trouve ça sur son blog : « 55 ans aujourd’hui… Diable dieu, comme le temps file, me voici déjà presque au mitan de mon existence ! »

Et il y a une semaine : « La vie la plus banale est pourtant aussi ce haletant petit polar : de quoi va-t-il mourir ? Quand ? Comment ? Pourquoi ?! »

Partager cet article

Repost0
17 juin 2019 1 17 /06 /juin /2019 21:49

En 1960 que mourait Pierre Reverdy pour qui la poésie était  "la forme la plus ardente et la plus imprécise de la vie."

« Je suis dur / Je suis tendre / Et j’ai perdu mon temps / À rêver sans dormir / Partout où j’ai passé / J’ai trouvé mon absence / Je ne suis nulle part / Excepté le néant / Mais je porte accroché au plus haut des entrailles / À la place où la foudre a frappé trop souvent / Un cœur où chaque mot a laissé son entaille / Et d’où ma vie s’égoutte au moindre mouvement »

 

Partager cet article

Repost0
16 juin 2019 7 16 /06 /juin /2019 22:10

Que naissait Stan Laurel en 1890. Il écrivait les scénarios des films du duo Laurel et Hardy. Après la mort de Hardy en 1957 et alors que leur carrière étaient finies depuis longtemps, il continua à écrire jusqu’à sa mort des gags pour des films qui ne seraient jamais joués.

« Si quelqu'un fait la tête à mon enterrement, je ne lui parlerai plus jamais. »

 

Partager cet article

Repost0
15 juin 2019 6 15 /06 /juin /2019 21:48

Que naissait Pierre Béarn en 1902. Il fut l’inventeur de la formule « Métro Boulot Dodo » sans en toucher le moindre droit d’auteur. Ce qui lui donna peut-être des velléités de fuite : «... J'ai détruit plusieurs fois le monde entre mes doigts ; vous avez surpeuplé mon île déserte. / Je veux reprendre mon bateau de papier pour retrouver au large l'étoile de l'aventure ; je veux reprendre mon vol brisé vers l'inconnu, que la mer s'étale devant moi toute nue et que la terre au loin ne soit que des nuages. / Votre planète est trop petite pour mes pygmées. / Grise ou verte, bleue ou noire, que m'importe ? Pourvu qu'elle soit comme une lame de couteau posée sur l'horizon pour trancher de ma vie tous vos châteaux de cartes ! »

Partager cet article

Repost0
15 juin 2019 6 15 /06 /juin /2019 21:37

Que naissait René Char en 1907. Albert Camus le tenait pour le plus grand poète vivant de son époque. "Sa parole en fragment apparaît dans sa brisure, avec ses arêtes tranchantes, comme un bloc auquel rien ne semble pouvoir s'agréger. Morceau de météore, détaché d'un ciel inconnu…" (Maurice Blanchot)  

« Vivre, c'est s'obstiner à achever un souvenir. »

Partager cet article

Repost0
15 juin 2019 6 15 /06 /juin /2019 21:35

Que naissait René Char en 1907. Albert Camus le tenait pour le plus grand poète vivant de son époque. "Sa parole en fragment apparaît dans sa brisure, avec ses arêtes tranchantes, comme un bloc auquel rien ne semble pouvoir s'agréger. Morceau de météore, détaché d'un ciel inconnu…" (Maurice Blanchot)  

« Vivre, c'est s'obstiner à achever un souvenir. »

Partager cet article

Repost0
15 juin 2019 6 15 /06 /juin /2019 21:34

Que naissait William Butler Yeats en 1865, un poète attachant qui livre ses émotions, peines et joies, moments intimes et réflexions du quotidien en des vers à la fois sensuels et épurés à la façon des symbolistes qui le rendent proche par delà le temps : « Les choses dites ou faites il y a longtemps, / Celles que je n'ai pas dites ou faites / Mais que j'ai cru pouvoir dire ou faire / Pèsent sur moi et pas un jour / Que ne revienne quelque souvenir / Où s'épouvante ma conscience ou ma vanité » 

Partager cet article

Repost0

Portrait du blogueur

dans un spectacle Gaston Couté

couté

Recherche

pourquoi bloguer

Je m'efforce d'insérer dans ce blog les annonces des publication des éditions associatives Gros Textes, des billets d'humeur et des chansons de ci de là. Ceci n'ayant rien d'exhaustif.

pour commander des livres

Si des ouvrages présentés dans ce blog vous intéressent, vous pouvez les commander en envoyant un chèque correspondant à la somme indiquée (+ un forfait port de 1 €) à l'adresse des éditions :
Fontfourane
05380 Châteauroux-les-Alpes

pour tout renseignement complémentaire (conditions d'envois et de remises pour les libraires, collectivités...), vous pouvez écrire à gros.textes@laposte.net

Également Chez Gros Textes - Catalogue

bouquinerie

 

 

Les pages ventes par correspondance sont en chantier.

Nous allons tenter dans les semaines qui viennent de proposer à la vente à partir du blog certains livres de notre épicerie littéraire.

Pendant le chantier, si vous tombez sur un bouquin que vous cherchez, vous pouvez envoyer un mail à gros.textes@laposte.net, et on vous dit comment faire.