Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2017 5 16 /06 /juin /2017 21:34

Une heure avec Christophe Jubien, « La Tristesse du Monde », éditions Henry, http://www.editionshenry.com/index.php?id_article=451

 

Ferré dit quelque part que la mélancolie, c’est un désespoir qui n’a pas les moyens. Ça vaut aussi certainement pour cette tristesse qui s’insinue discrètement dans les poèmes de Christophe Jubien. Tellement discrète qu’un humour tout aussi léger n’est jamais bien loin. « Mes pieds crasseux / d’avoir marché nus ce matin / dans des chaussures usées / sous une pluie battante // se reposent un moment / sur le carrelage bleu des toilettes / où je tue le temps / en regardant mes pieds // tout abîmés comme s’ils avaient / grimpé des montagnes / traversé des jungles / usé des steppes / avant de me rejoindre / en ce début de XXIème siècle / où tout reste à faire // le dîner la vaisselle / et le lit des enfants / la guerre aux fous de guerre / et l’amour / puisque c’est avec lui / que je brûle / de refaire ma vie. »

 

C’est rien que du quotidien avec des personnages qui vivent comme ils peuvent, qui meurent parfois parce que c’est l’usage. La misère côtoie le dérisoire, le mari trompé qui se passe la corde au cou et l’égouttoir en plastique bleu sous l’évier d’un gîte où passe le temps des vacances, la vieille maman qui voudrait retenir un peu ses grands enfants, l’ex taulard qui va se le jouer à la Kérouac ce qui lui reste de vie, les vendredis soir au supermarché et la solitude. Et entre tout ça on croise de sublimes graines d’espoir : « … / un jour, je le crois / la beauté reviendra / pas encore, pas de suite / il faut d’abord que je me voûte / m’affaiblisse, rapetisse / il faut du temps, des défaites / d’innombrables deuils / avant de redevenir enfant / et recouvrer tout l’univers / dans l’examen ébloui / d’une goutte de rosée / venue au monde / dans un chou / pas plus sot qu’un autre. »

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Portrait du blogueur

dans un spectacle Gaston Couté

couté

Recherche

pourquoi bloguer

Je m'efforce d'insérer dans ce blog les annonces des publication des éditions associatives Gros Textes, des billets d'humeur et des chansons de ci de là. Ceci n'ayant rien d'exhaustif.

pour commander des livres

Si des ouvrages présentés dans ce blog vous intéressent, vous pouvez les commander en envoyant un chèque correspondant à la somme indiquée (+ un forfait port de 1 €) à l'adresse des éditions :
Fontfourane
05380 Châteauroux-les-Alpes

pour tout renseignement complémentaire (conditions d'envois et de remises pour les libraires, collectivités...), vous pouvez écrire à gros.textes@laposte.net

bouquinerie

 

 

Les pages ventes par correspondance sont en chantier.

Nous allons tenter dans les semaines qui viennent de proposer à la vente à partir du blog certains livres de notre épicerie littéraire.

Pendant le chantier, si vous tombez sur un bouquin que vous cherchez, vous pouvez envoyer un mail à gros.textes@laposte.net, et on vous dit comment faire.