Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 août 2019 5 02 /08 /août /2019 18:40

Que naissait Philippe Soupault en 1897. Cela fait plusieurs décennies que je pense à Charles et Trottinette et me questionne à leur sujet : « Charles le Musicien et sa sœur Trottinette / vont au bois, vont au bois / sans savoir où ils vont / Un éléphant veut gober le soleil/ et la rivière cueillir une fleur en passant / Trottinette et son frère Charles le Musicien / où vont-ils où vont-ils / personne ne le saura personne ne le sait »

Partager cet article

Repost0
1 août 2019 4 01 /08 /août /2019 21:58

Que naissait Alain Damasio il y a 50 ans. Sa « Horde du Contrevent » est certainement un des romans les plus bluffant, inclassable (SF, fantasy, littérature, poésie ? – une troupe de 23 individus parcourent un monde imaginaire à la recherche de la source du vent…) que j’ai lu ces dix dernières années.

« Qu'importe où nous allons, honnêtement. Je ne le cache pas. De moins en moins. Qu'importe ce qu'il y a au bout. Ce qui vaut, ce qui restera n'est pas le nombre de cols de haute altitude que nous passerons vivants. N'est pas l'emplacement où nous finirons par planter notre oriflamme, au milieu d'un champ de neige ou au sommet d'un dernier pic dont on ne pourra plus jamais redescendre. N'est plus de savoir combien de kilomètres en amont du drapeau de nos parents nous nous écroulerons ! Je m'en fiche ! Ce qui restera est une certaine qualité d'amitié, architecturée par l'estime. Et brodée des quelques rires, des quelques éclats de courage ou de génie qu'on aura su s'offrir les uns aux autres. Pour tout ça, les filles et les gars, je vous dis merci. Merci. »

Partager cet article

Repost0
31 juillet 2019 3 31 /07 /juillet /2019 21:18

Que mourait Jeanne Moreau il y a deux ans. Parfois me vient l’envie de réécouter pour la centième fois quelques unes des merveilleuses chansons qu’elle interpréta sur des paroles d’Cyrus Bassiak (Rezvani), ces petits bijoux des années 60 qui traversent le temps sans prendre la moindre ride : « Que m’importe le temps qui passe / Et s’éloigne nulle part / Le doux présent nous enlace / Tant qu’aimer n’est pas trop tard… »

Partager cet article

Repost0
19 juillet 2019 5 19 /07 /juillet /2019 14:40

Que mourait Paul Valéry en 1945. Il est enterré au cimetière marin de Sète où je me rends pour le festival Les voix vives de la Méditerranée pour tenter d’y vendre un maximum de livres de poésie. Les choses sont bien faites. Le blog se reposera une semaine pour l'occasion.

 « Les livres ont les mêmes ennemis que l'homme : le feu, l'humide, les bêtes, le temps... et leur propre contenu. »

Partager cet article

Repost0
19 juillet 2019 5 19 /07 /juillet /2019 14:38

Il y a deux ans que Barbara Weldens s’électrocutait en plein concert. Elle a composé cette chanson, Je ne veux pas de ton amour,  qui est une admirable chanson d’amour.

Partager cet article

Repost0
18 juillet 2019 4 18 /07 /juillet /2019 21:09

Sur le stand du marché de Ceillac ce matin, je me suis aperçu que j'avais plusieurs exemplaires d'un roman de Romain Gary, Clair de femme. Je me souviens d'un film avec Yves Montand et Romy Schneider et d'une citation de Gary que j'aime bien mais je crois qu'elle est dans Au-delà de cette limite votre ticket n'est plus valable : « Il ne faut pas avoir peur du bonheur, c'est seulement un bon moment à passer »

Partager cet article

Repost0
18 juillet 2019 4 18 /07 /juillet /2019 19:58

Que mourait Billy Holiday en 1959. « Vous pouvez vous habiller jusqu'aux nichons dans du satin blanc, mettre des gardénias dans vos cheveux, sans voir une canne à sucre à l'horizon, et cependant vous sentir comme une esclave dans une plantation. »

Partager cet article

Repost0
18 juillet 2019 4 18 /07 /juillet /2019 19:52

Que naissait Jean Proal en 1904. Son œuvre fut éclipsée par celles de Giono ou de Ramuz dans la lignée desquels on le situe volontiers. C’est dommage. Il a écrit de belles pages sur la montagne dont le célèbre : «… la montagne donne de bonne heure à l'homme le sens de ses limites. »

Mais aussi ceci : « Mais nulle fête n'est aussi précieuse, aucune n'est aussi merveilleusement gratuite, donnée, offerte, que celle de cette première fleur vivante dans un monde si délicatement minéral. »

Partager cet article

Repost0
15 juillet 2019 1 15 /07 /juillet /2019 15:34

Que mourait Anton Tchekhov en 1904. La conscience écologique remonte à loin et les lanceurs d’alerte furent souvent littéraires : « On peut couper les bois par nécessité, mais il est grand temps de cesser de les détruire. Toutes les forêts russes craquent sous la hache, des milliards d'arbres périssent, les retraites des bêtes et des oiseaux sont dévastées, les rivières s'ensablent et s'assèchent, de magnifiques paysages disparaissent sans retour. » (L’homme des bois)

Partager cet article

Repost0
14 juillet 2019 7 14 /07 /juillet /2019 20:57

Que mourait Léo Ferré en 1993. Il a écrit une Marseillaise qui fut interdite d’antenne en son temps : « J'connais un' grue sur le Vieux Port / Avec des dents longu's comm' la faim / Et qui dégraf' tous les marins / Qu'ont l'âme chagrine et le cœur d'or / C'est à Marseille que j'vais la voir / Quand le soleil se fout en tweed / Et que l'mistral joue les caïds / C'est à Marseille qu'ell' traîn' le soir / Elle a des jupes à embarquer / Tous les chalands qui traîn'nt la nuit / Et des froufrous qui font tant d'bruit / Qu'on les entend au bout du quai / Il suffit d'y mettre un peu d'soi / C'est un' putain qu'aime que la braise / Et moi j'l'appelle la Marseillaise / C'est bien le moins que je lui dois »

 

Il y a quelques jours le député François Ruffin a interprété une Marseillaise de son cru. Le texte est moins poétique que celui de Ferré mais avec le groupe punk la Horde ça balance bien et voir un député oser ça, je trouve que c’est assez énorme.

Partager cet article

Repost0

Portrait du blogueur

dans un spectacle Gaston Couté

couté

Recherche

pourquoi bloguer

Je m'efforce d'insérer dans ce blog les annonces des publication des éditions associatives Gros Textes, des billets d'humeur et des chansons de ci de là. Ceci n'ayant rien d'exhaustif.

pour commander des livres

Si des ouvrages présentés dans ce blog vous intéressent, vous pouvez les commander en envoyant un chèque correspondant à la somme indiquée (+ un forfait port de 1 €) à l'adresse des éditions :
Fontfourane
05380 Châteauroux-les-Alpes

pour tout renseignement complémentaire (conditions d'envois et de remises pour les libraires, collectivités...), vous pouvez écrire à gros.textes@laposte.net

Également Chez Gros Textes - Catalogue

bouquinerie

 

 

Les pages ventes par correspondance sont en chantier.

Nous allons tenter dans les semaines qui viennent de proposer à la vente à partir du blog certains livres de notre épicerie littéraire.

Pendant le chantier, si vous tombez sur un bouquin que vous cherchez, vous pouvez envoyer un mail à gros.textes@laposte.net, et on vous dit comment faire.