Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2010 7 25 /04 /avril /2010 18:18

Harkness-polder-146.jpg

68 pages au format 10 x 15, couverture de Susie Harkness, 6 €

 

La somme de ce qui nous entoure

 

 

     Après Doublure, Valérie Harkness revient avec un nouveau polder, Sauve.    

 

     Dès les premières pages, l’espace-temps est défini, High Royds, en 1905, est un lieu sinistre où l’on enferme, un asile avec ses cellules / ses cellules d’isolement / son horloge / ses fenêtres fermées / à clef / ses portes fermées / à clef. L’auteur use volontiers de la répétition pour évoquer cet environnement dans lequel les boîtes de Doublure deviennent des pièces servant à cloisonner des individus.

 

     La folie. Dans la nudité blanche, les lèvres découpées / et pâles saignent sur des pétales entamant / de folles et lentes / dégringolades /  blanches. Vertige de la chute, du vide, et de l’absence de repères, car les allées sont interminables / les mouvements dans les allées sont interminables / les vides des allées sont interminables.

 

     Alors, les mosaïques, les bleus, jaunes, rouges, les losanges de la cravate, les rayures de la cravate, deviennent autant d’aspérités par où accrocher le regard, pour ne pas glisser tout à fait, sombrer tout à fait.

 

     Verticalité de la chute. Infinie. Au-delà de High Royds et de ses corps vivants aux esprits fous, et vivants / cerveaux mal assortis / taillés / trop petits ou trop gros, demeure une ligne directrice, comme un secret lisse et poli par le temps.

 

      Une femme-âme se promène dans les souvenirs de la narratrice, une autre soi-même à laquelle Valérie Harkness s’adresse parfois. Dans cette proximité entre soi et l’autre réside une forme d’universalité, une empathie qui révèle une approche sensible, ainsi que la notion d’incomplétude, en témoigne le dernier vers du recueil : tu me fais deux.

 

 

Valérie Canat de Chizy

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Portrait du blogueur

dans un spectacle Gaston Couté

couté

Recherche

pourquoi bloguer

Je m'efforce d'insérer dans ce blog les annonces des publication des éditions associatives Gros Textes, des billets d'humeur et des chansons de ci de là. Ceci n'ayant rien d'exhaustif.

pour commander des livres

Si des ouvrages présentés dans ce blog vous intéressent, vous pouvez les commander en envoyant un chèque correspondant à la somme indiquée (+ un forfait port de 1 €) à l'adresse des éditions :
Fontfourane
05380 Châteauroux-les-Alpes

pour tout renseignement complémentaire (conditions d'envois et de remises pour les libraires, collectivités...), vous pouvez écrire à gros.textes@laposte.net

bouquinerie

 

 

Les pages ventes par correspondance sont en chantier.

Nous allons tenter dans les semaines qui viennent de proposer à la vente à partir du blog certains livres de notre épicerie littéraire.

Pendant le chantier, si vous tombez sur un bouquin que vous cherchez, vous pouvez envoyer un mail à gros.textes@laposte.net, et on vous dit comment faire.