Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2017 1 29 /05 /mai /2017 22:09

 Une heure avec la revue Verso 169 « gouffres » http://revueverso.blogspot.fr/

Une heure à baguenauder entre découvertes et retrouvailles. Rayon découvertes, citons Basile Rouchin. Je suis en train de lire des livres de Raymond Federman (pas ses poèmes, ses récits autobiographiques) (https://fr.wikipedia.org/wiki/Raymond_Federman si vous connaissez pas) et ce Basile Rouchin c’est des trucs de famille à petites touches délicates, mais assez précises pour qu’on voie très bien de quoi il s’agit, qui m’ont fait penser à Federman (on passera une heure avec lui un peu plus tard). « Comment se sentir chez soi ? Enfant parachuté dans un drôle de décor, je me déplie, police à gros caractères, entre papa, maman et le petit frère. Des fumigènes internes dissimulent la scène figeant ainsi les sourires. Un invisible public manifeste en force : élevage d’inconnus en batterie, poulailler à fantasmes mal insonorisés. Aujourd’hui encore, une voix ténue souffle entre nos échanges, étire ses sous-titrages confus. »

 

Plaisir de retrouver des poèmes de Line Szöllösi (je regarde trois fois si j’ai bien écrit son nom) « Je pense à vous comme on lisse une planche… ». Et puis bon je vais pas faire trop long avec les citations mais quand même j’ai envie de vous copier Tante Jeanne (chrétienne résistante) de Jean Luc Lamouille « L’avenir du monde ? / Cela ne l’intéressait pas vraiment. // Seuls les oiseaux, qui venaient picorer / depuis des années et à heure régulière, / le riz concassé qu’elle leur jetait, / la fascinaient. / Elle y voyait la patte du Créateur. / Ce fut notre seul objet de discorde. »

 

Aller, on a une pensée pour toutes les tantes Jeanne et leurs oiseaux, leurs petits chats, leurs géraniums. J’ai une pensée pour la voisine Odette qu’on a enterré vendredi dernier, qui nourrissait les chats du quartier, râlait chaque fois que je la croisais parce que les chats ils n’arrêtaient pas de se reproduire et que ça en faisait vraiment trop et qu’elle savait pas comment ça allait finir cette histoire. Voilà, elle avait 82 ans et un visage de petite fille ce qui n’a rien à voir avec Verso mais peut-être avec la poésie (un peu non ?). 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Portrait du blogueur

dans un spectacle Gaston Couté

couté

Recherche

pourquoi bloguer

Je m'efforce d'insérer dans ce blog les annonces des publication des éditions associatives Gros Textes, des billets d'humeur et des chansons de ci de là. Ceci n'ayant rien d'exhaustif.

pour commander des livres

Si des ouvrages présentés dans ce blog vous intéressent, vous pouvez les commander en envoyant un chèque correspondant à la somme indiquée (+ un forfait port de 1 €) à l'adresse des éditions :
Fontfourane
05380 Châteauroux-les-Alpes

pour tout renseignement complémentaire (conditions d'envois et de remises pour les libraires, collectivités...), vous pouvez écrire à gros.textes@laposte.net

bouquinerie

 

 

Les pages ventes par correspondance sont en chantier.

Nous allons tenter dans les semaines qui viennent de proposer à la vente à partir du blog certains livres de notre épicerie littéraire.

Pendant le chantier, si vous tombez sur un bouquin que vous cherchez, vous pouvez envoyer un mail à gros.textes@laposte.net, et on vous dit comment faire.