Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2015 2 24 /11 /novembre /2015 20:19

29- Deux chansons par Paule-Andrée Cassidy, chanteuse du Québec. Elle a obtenu le prix Jacques Douai cette année. "Ma maison" est une reprise de Barbara. 

Le catalogue Gros Textes a migré ici : https://sites.google.com/site/grostextes/.

 

28 - Ecrits sans papier Pour la route, entre Marrakech et Marseille de Mireille Disdero, La Boucherie littéraire, collection sur le billot. http://laboucherielitteraire.eklablog.fr/

« C’est rapide. Ça vient comme le vent / On s’éveille un jour avec un cœur, / un instrument qui bat. // On évalue sa densité à hauteur d’insomnie. / Talons très hauts, on découvre le vide / en chancelant de plaisir. / Piquant et fuselé, le vide et / les jambes longues / c’est beau comme un vertige. »

 

27 - Le porte-voix n°1, paroles poétiques, Mots Nomades Production,

"quand la civilisation me strangule me rend gorge me goître me force la muqueuse / quand le confort l’irrespirable me serre le kiki m’estouffe quand le stress me trépane / alors je m’en vais m’en vo incognito / me réfugie dans quelque marais montagne steppe désert réel ou imaginaire / j’habite alors dans quelques poverina mazurka une cabanette voir « un guitoun » / seul je m’retrouve au plus près de moi-m’aime / je reprends mon corps recouvre pieds jambes bras récupèrent / mes mains / et leur merveilleuse polyvalence de tant de gestes / pour quelque temps simple quelques jours je me suis retrouvé… " Daniel Biga

 

26 - L'homme qui rit de Victor Hugo, poche

"C'est de l'enfer des pauvres qu'est fait le paradis des riches"

 

25 - L'insoutenable légèreté de l'être de Milan Kundera, folio

"Vivre dans la vérité, ne mentir ni à soi-même ni aux autres, ce n'est possible qu'à la condition de vivre sans public. Dès lors qu'il y a un témoin à nos actes, nous nous adaptons bon gré mal gré aux yeux qui nous observent, et plus rien de ce que nous faisons n'est vrai."

 

24 - L'insoutenable légèreté de l'être de Milan Kundera, folio

"La vie humaine n'a lieu qu'une seule fois et nous ne pourrons jamais vérifier quelle était la bonne et quelle était la mauvaise décision, parce que, dans toute situation, nous ne pouvons décider qu'une seule fois. Il ne nous est pas donné une deuxième, une troisième, une quatrième vie pour que nous puissions comparer différentes décisions."

 

23 - Le livre de l'intranquillité de Fernando Pessoaéd. Christian Bourgois

"Nous n'aimons jamais vraiment quelqu'un. Nous aimons uniquement l'idée que nous nous faisons de ce quelqu'un. Ce que nous aimons, c'est un concept forgé par nous — et en fin de compte, c'est nous-mêmes."
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Portrait du blogueur

dans un spectacle Gaston Couté

couté

Recherche

pourquoi bloguer

Je m'efforce d'insérer dans ce blog les annonces des publication des éditions associatives Gros Textes, des billets d'humeur et des chansons de ci de là. Ceci n'ayant rien d'exhaustif.

pour commander des livres

Si des ouvrages présentés dans ce blog vous intéressent, vous pouvez les commander en envoyant un chèque correspondant à la somme indiquée (+ un forfait port de 1 €) à l'adresse des éditions :
Fontfourane
05380 Châteauroux-les-Alpes

pour tout renseignement complémentaire (conditions d'envois et de remises pour les libraires, collectivités...), vous pouvez écrire à gros.textes@laposte.net

bouquinerie

 

 

Les pages ventes par correspondance sont en chantier.

Nous allons tenter dans les semaines qui viennent de proposer à la vente à partir du blog certains livres de notre épicerie littéraire.

Pendant le chantier, si vous tombez sur un bouquin que vous cherchez, vous pouvez envoyer un mail à gros.textes@laposte.net, et on vous dit comment faire.