Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2015 2 15 /09 /septembre /2015 21:47

19 - De retour de Kermesse Front de Gauche où je sortais bouquins de poésie, romans, philo et librairie libertaire, je me sens bien fatigué, du coup je passe la parole à Frédérick Houdaer. A toi Frédérick : 

Le catalogue Gros Textes a migré ici : https://sites.google.com/site/grostextes/.

 

18 - Décharge 167, http://www.dechargelarevue.com/

"La poésie d'humour / airbag du pathos mélancolique // est dans un état critique / mais stable"

Jean-Pierre Gandebeuf

 

17 - Décharge 167, http://www.dechargelarevue.com/

Retour sur la mort de Clod'Aria, un drôle de nom qui faisait partie du paysage poétique et que je croisait agréablement depuis que je m'y suis immiscé il y a une trentaine d'années. 

"J'ai crié que j'aimais

J'ai aimé sans rien dire 

Et la vie est passée..."

 

16 - Ceci sur un blog que je lis toujours aussi agréablement : 

"Ce slogan des promoteurs du « Non » au référendum grec de juillet dernier : « Nous préférons les eaux inconnues aux marécages cartographiés. » Là pour le coup oui, évidemment oui. « NAI » sur toute la ligne ! (Et le principe déborde le politique : on peut préférer les eaux inconnues à la tourbe de l’élévation sociale, au fossé de la carrière, au bourbier du conforme, au marigot de l’étroit…) La coque de la souveraineté racle, la quille de la liberté talonne. De bord à bord on touche le fond. Trop de mépris dans ces marécages-là. Même s’il ne reste plus qu’un rafiot, il mérite mieux que naviguer dans un crachat."

C'est ici : https://lautrementdit.wordpress.com/ 

 

15 - Il faut repeindre le moteur de Yves Artufel (à paraître peut-être un jour)

"Dans les veines du temps

J’inscris la topographie des regards effleurés.

Oué, oué, oué."

 

14 - Il faut repeindre le moteur de Yves Artufel (à paraître peut-être un jour)

"IL FAUT REPEINDRE LE MOTEUR

Allons recouvrir l'horizon d'un mouvement lent de mâchoires, ruminants que nous sommes. Un chemin de mousse serpente sur ce versant. J’ai fait une belle promenade en compagnie des vaches. Je rumine, je lave la mémoire. Je repasse les impressions froissées. Je m’en vais germer dans un couloir très sombre, je maquille la douleur au fard des belles résolutions, je lessive l'espérance. L'abîme cogne contre le château des évidences; et toujours contre ce château, je dresse des soirs de brume, les chaussures de la pesanteur, l'alcool des nuits illisibles, le balancement d’un squelette, la fleur d'ennui qui poétise le tourment. Mon chant casse la croûte dans la bouche des ruminants, s'imbrique à l'œuf sidéral. A chaque ligne c'est comme si je dictais mes dernières volontés. Je remplis le petit cochon rose, la tirelire des instants à paître paisibles et repus. Le moteur tourne en harmonie avec le désir. On a bien oublié un sac d’affaires dans une chambre ou une gare mais... C’était il y a longtemps. Les jours s'en vont toujours sur un chemin pavé d'amphores perdues au fond de soi."

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Portrait du blogueur

dans un spectacle Gaston Couté

couté

Recherche

pourquoi bloguer

Je m'efforce d'insérer dans ce blog les annonces des publication des éditions associatives Gros Textes, des billets d'humeur et des chansons de ci de là. Ceci n'ayant rien d'exhaustif.

pour commander des livres

Si des ouvrages présentés dans ce blog vous intéressent, vous pouvez les commander en envoyant un chèque correspondant à la somme indiquée (+ un forfait port de 1 €) à l'adresse des éditions :
Fontfourane
05380 Châteauroux-les-Alpes

pour tout renseignement complémentaire (conditions d'envois et de remises pour les libraires, collectivités...), vous pouvez écrire à gros.textes@laposte.net

bouquinerie

 

 

Les pages ventes par correspondance sont en chantier.

Nous allons tenter dans les semaines qui viennent de proposer à la vente à partir du blog certains livres de notre épicerie littéraire.

Pendant le chantier, si vous tombez sur un bouquin que vous cherchez, vous pouvez envoyer un mail à gros.textes@laposte.net, et on vous dit comment faire.