Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2015 1 22 /06 /juin /2015 21:56

28 - Cyril C. Sarot écrit des textes pour Michel Boutet...

27 - Un site qui me réjouit à chaque mise à jour, celui de Cyril C. Sarot

https://lautrementdit.wordpress.com/

 

26 - Décharge 166, http://www.dechargelarevue.com/

« Chanson des départs contrariés (chansons sans en avoir l’air)

Le retour était dans l’aller / comme un noyau dans la cerise / et j’affrontais pour rien la bise / à vouloir quand même avancer // Mon enfance était une proue / de cargo fou, mais à la poupe / ma mère appelait pour la soupe. L’aventure devenait floue, // devenait vaine. Je rentrais, / marin sans port et sans navire / mais cachant dans le retour les // prochains aller, ceux qui déchirent / les cœurs des mères sur les quais / quand le départ est pour de vrai. »

Jean-François Mathé

 

25 - Décharge 166, http://www.dechargelarevue.com/

En ouverture de ce numéro, Daniel Biga fait swinguer la chirurgie à la mode beat « people need poetry »

« T’es entubé t’es canulé t’es aux poignets et chevilles attachés / le jour la nuit la plus longue de ton règne / jurons insultes délires supplications / beauté terrible // l’ombre qui marche est et n’est pas toi / n’est pas moi ni toi ni mois qui marchent on the Road National 68 / qui l/fuit sous le soleil sous la pluie / (je t’évoque et) ton souvenir (jeune) morte / me fait encore bander – sourire -… »

 

24 - Décharge 166, http://www.dechargelarevue.com/

et je ne peux pas laisser ça de côté du même Jean-Pierre Georges : 

 « Monsieur, je ne crois pas pouvoir donner suite à votre demande de reconnaissance mutuelle. Comme moi et comme beaucoup vous écrivez dans votre coin des choses dont vous attendez qu’elles soient imprimées, publiées, lues et admirées. C’est de l’infantilisme – les plus grands y ont sombré –, le reproche n’est donc pas accablant. Mais pour ma part je ne veux pas cautionner par un éloge factice (que vos vers ne sont pas loin de mériter) cette pratique corporatiste désastreuse. Restons fermes et lucides devant cette stupeur : inféoder à quelques lignes typographiques inégales notre soir « d’exister » !... Et surtout n’oublions pas d’éclater de rire. Bien cordialement. »

 

23 - Décharge 166, revue trimestrielle, Daniel Biga, Jean-François Mathé, Georges Bonnet, Gisela Hemau, Jean-Pierre Georges, Bruno Keits Öijer, Delfine Guy, Michel Baglin, Marie Desmaretz…

Jean-Pierre Georges au sommaire, c’est par là que je commence.

« Aujourd’hui j’ai… 65 ans. Je suis né un 8 avril, comme Cioran… c’est bien mon seul titre de gloire ! Je suis né sous une glycine en fleur, tout le reste ensuite m’a paru triste. »

*

« Serais-tu de ceux qui se disputent les places pour mourir sur une barricade ? Je n’ai guère eu d’occasions dans ma vie « d’exercer » mon courage, ou ma lâcheté, de les mettre à l’épreuve… (Période historique calme et confortable en France après 49, année de ma naissance). Petite existence régulière et protégée. Me connaissant – mal comme tout le monde – je penche plutôt pour la lâcheté ; j’aurais été, je serais lâche. Mais il plane un doute sur cette assertion, et rien ne m’oblige, pour l’instant, à le lever. »

 

22 - Deux sites

Philippe Lemaire a illustré plusieurs ouvrages chez Gros Textes (Jimenez père et fils…). Si vous passez du côté de Lille cet été, on peut voir ses collages http://zazipo.net/GLOB-Z

« La poésie est ce dont l’homme - même s’il l’ignore ou feint de l’ignorer - a le plus besoin pour tracer au flanc du monde la cicatrice de sa dignité. »

André Laude est mort il y a 20 ans. J’ai consulté avec intérêt le dossier qui lui est consacré dans la revue des ressources : http://www.larevuedesressources.org/poesie-urgente-andre-laude-par-lui-meme,1854.html

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Portrait du blogueur

dans un spectacle Gaston Couté

couté

Recherche

pourquoi bloguer

Je m'efforce d'insérer dans ce blog les annonces des publication des éditions associatives Gros Textes, des billets d'humeur et des chansons de ci de là. Ceci n'ayant rien d'exhaustif.

pour commander des livres

Si des ouvrages présentés dans ce blog vous intéressent, vous pouvez les commander en envoyant un chèque correspondant à la somme indiquée (+ un forfait port de 1 €) à l'adresse des éditions :
Fontfourane
05380 Châteauroux-les-Alpes

pour tout renseignement complémentaire (conditions d'envois et de remises pour les libraires, collectivités...), vous pouvez écrire à gros.textes@laposte.net

bouquinerie

 

 

Les pages ventes par correspondance sont en chantier.

Nous allons tenter dans les semaines qui viennent de proposer à la vente à partir du blog certains livres de notre épicerie littéraire.

Pendant le chantier, si vous tombez sur un bouquin que vous cherchez, vous pouvez envoyer un mail à gros.textes@laposte.net, et on vous dit comment faire.