Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2015 1 25 /05 /mai /2015 21:19

31 - Le poète nous fait voir des trucs qu'on pense pas...

Le catalogue Gros Textes a migré ici : https://sites.google.com/site/grostextes/.

 

30 - Les aventure de Huckleburry Finn de Marc Twain

« C’est chic de vivre sur un radeau. On a le ciel au dessus de soi tout parsemé d’étoiles. On se couche sur le dos et on regarde les étoiles ; on discute pour savoir s’il y a quelqu’un qui les a faites, ou si elles se sont trouvées là comme ça. Jim disait qu’il y avait quelqu’un qui les avait faites, moi je prétendais qu’elles s’étaient trouvées là comme ça, parce que s’il avait fallu les faire, ça aurait pris trop de temps ; Jim pensait que c’était peut-être la lune qui les avait perdues, et ça me paraissait assez raisonnable, car j’ai vu une grenouille pondre des œufs en quantité – donc ça peut se faire. »

 

29 - Livre à vendre de Roland Dubillard et Philippe de Cherisey, éditions Jean-Claude Simoëns, collection l’éventail à bourrique

« Entre le cul de la poule et l’omelette finale, qu’il fut court sur terre le séjour de vos petits oiseaux. Seigneur ! Et comment bien venu sera le jour où vous nous sortirez de la bêtise, de la misère et de la crotte où vous nous précipitâmes pour des raisons connues de vous seul ! Heureux le poussin que Dieu sera distinguer de l’omelette ! Alors vos anges l’emmèneront dans vos villégiatures célestes, chargé de prix, d’accessits et de roudoudous. »

 

 

28 -  Le bœuf clandestin de Marcel Aymé, Gallimard

«Il est certain qu’un monocle ne remplace pas exactement une épouse, mais c’est quand même une habitude. Les premiers temps, c’est même un souci. Et puis je m’étais acheté une peau de chamois que j’avais toujours dans ma poche. Quand je pensais au mariage et à celle qui aurait pu être ma fiancée, j’ôtais mon monocle,  je l’essuyais avec ma peau de chamois et je le remettais. C’était extrêmement apaisant. »

 

27 - Les tiroirs de l’inconnu de Marcel Aymé, nrf

« J’ai le côté puritain qu’ont souvent les gens pauvres ayant fait quelques études et s’étant attachés à retrouver dans un enseignement qui les a dépaysés, la rigueur de cet autre enseignement qu’a d’abord été pour eux la pauvreté. »

 

26 - Le livre de l’émeraude d’André Suarès, éditions Christian Pirot

« Et la même humeur, qui fait des poètes, fait des ivrognes avec ces hommes-ci : car, frissonnant d’ennui, et ne sachant que faire, ils vont secouer tous leurs brouillards à la lumière de l’auberge. »

 

25 - Le chat Murr de Ernst Theodor Amadeus Hoffmann, éd Phébus 

« Un bon et fidèle époux ? Oui ! Car il ne courait après d’autres chattes que lorsqu’elles étaient plus jeunes et plus jolies que son épouse, et qu’un désir irrésistible l’y poussait… Un père aimant ? Oui ! Car on n’a jamais entendu dire qu’il ait dévoré un seul de ses petits ; au contraire, il était enchanté lorsque leur mère les emportait tous et qu’il ignorait absolument où ils étaient élevés par la suite. »

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Portrait du blogueur

dans un spectacle Gaston Couté

couté

Recherche

pourquoi bloguer

Je m'efforce d'insérer dans ce blog les annonces des publication des éditions associatives Gros Textes, des billets d'humeur et des chansons de ci de là. Ceci n'ayant rien d'exhaustif.

pour commander des livres

Si des ouvrages présentés dans ce blog vous intéressent, vous pouvez les commander en envoyant un chèque correspondant à la somme indiquée (+ un forfait port de 1 €) à l'adresse des éditions :
Fontfourane
05380 Châteauroux-les-Alpes

pour tout renseignement complémentaire (conditions d'envois et de remises pour les libraires, collectivités...), vous pouvez écrire à gros.textes@laposte.net

bouquinerie

 

 

Les pages ventes par correspondance sont en chantier.

Nous allons tenter dans les semaines qui viennent de proposer à la vente à partir du blog certains livres de notre épicerie littéraire.

Pendant le chantier, si vous tombez sur un bouquin que vous cherchez, vous pouvez envoyer un mail à gros.textes@laposte.net, et on vous dit comment faire.