Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 février 2015 1 23 /02 /février /2015 20:05

1 - Il y a des chansons comme ça pas bien longues mais je trouve que ça prend du temps pour en faire le tour.

Le catalogue Gros Textes a migré ici : https://sites.google.com/site/grostextes/.

 

28 - Pensées et proverbes de Maxime Dicton de Jean l’Anselme, banalités, bêtises, paradoxes, balivernes, lieux communs et autres propos sérieux de l’auteur, éditions Rougerie

- « Pour vivre heureux restons couchés ». Encore une histoire qui ne tient pas debout ! 

- Il en est d’une jolie femme comme de toutes les bonnes choses, il ne faut pas qu’on vous force à en manger 365 jours par an. 

- Aucun poète n’a jamais vécu du produit de son œuvre. Même mort, on n’arrive pas à en vivre !

- Les coups de foudre ne font jamais des mariages du tonnerre. 

 

27 - Le cul sur la terre sacrée de Karin Huet, éditions Plaine page, collection les Oublies

http://www.plainepage.com/editions/oublies/culterre.htm

« Ne t’assois sur une chaise que / si tu y es forcé // obligé // acculé. // C’est très dangereux la chaise. // Tu y perdrais ta souplesse / ta légèreté / tes muscles cuissiers. // Pose ton sacrum à terre / voilà le secret. // Et puis / comme tes cuisses sont musclées / lève-toi et marche. // Ne rejoins pas / ces faux chevaux aux jambes de bois / qui te tendent leurs dos maussades / partout dans le monde désormais / - non, pas partout, pas tout à fait. / Dédaigne de monter ces chaises / mornes chevaux immobiles / relais sempiternels. // Marche / et quand tu es fatigué / pose ton sacrum par terre. »

 

26 - Les insurrections singulière de Jeanne Benameur, Actes Sud

Quelque part entre littérature prolétarienne et collection harlequin

« A l'usine l'idée de travailler moins, c'est le malheur, la peur de la misère. C'est ancré profond. Finir par tout accepter pour juste pouvoir travailler. C’est ça que je trouve fou. Travailler. Dans n'importe quelles conditions. Elle est là, la misère. Pas dans le portefeuille à plat à la moitié du mois seulement. »

 

25 – un blog ce jour, celui de Cyril C Sarot, un des rares dont je guette et lis les mises à jour dans leur intégralité. Cette sorte de journal pamphlétaire me réjouit.

https://lautrementdit.wordpress.com/2015/02/22/lad-xx-un-maigre-rempart/

« Ces gens-là ne respectent pas la vie » : la sentence a été prononcée et répétée en boucle à propos des assassins de Charlie. Non sans raisons, bien entendu. Mais loin de tout régler, l’assertion pose quand même quelques questions. Cette vie, pour notre part qu’en faisons-nous ? La vivons-nous vraiment ? Quel genre d’existence la société nous propose-t-elle ? Quelle sorte de vie acceptons-nous ? Est-ce la respecter que se contenter de son simulacre ? De sa version mutilée ? Rabotée ? Ligotée ? Étouffée ? Truquée ? De ce mauvais jeu de rôles qui nous transforme en morts-vivants ? La mort n’appelle-t-elle pas la mort ? La violence à soi la violence ? Le non-respect l’irrespect ?

 

24 - Rais de soleil dans l’hiver de Jean-Noël Guéno, Le semainier, éditions du Petit Pavé

http://www.petitpave.fr/petit-pave-rais-soleil-dans-l-hiver-492.html

L’humaine sensibilité des pauvres toujours à portée de révoltes et quelques notes de musiques et ça tient chaud.

«  Rien. / Il s ne sont rien / ou si peu. / Ils avancent cependant, / colmatent les brèches de l’épave / avec les mains, / le cœur. // Soutiers d’un monde cruel, quand d’autres comptent, / amassent, / pillent, / méprisent. »

 

23 - Microbre n°86, novembre-décembre 2014, la revue de l’a-croissance

http://courttoujours.hautetfort.com/sport/

« Ce serait

Ce ne serait pas / comme si on ne disait / rien // Ce serait juste / taire l’inutile / éliminer le superflu / rayer le cliché / froisser l’emballage cadeau // Ce serait / la flèche dans le cœur / le caillou dans la chaussure / le grain de sable dans l’œil / qui forcerait à s’arrêter // Ce serait se défaire / de quelque chose / pour mieux le regarder // Ce serait / dérouter la flèche / polir le caillou et / grossir le grain de sable // Ce serait écrire » Jany Pineau

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Portrait du blogueur

dans un spectacle Gaston Couté

couté

Recherche

pourquoi bloguer

Je m'efforce d'insérer dans ce blog les annonces des publication des éditions associatives Gros Textes, des billets d'humeur et des chansons de ci de là. Ceci n'ayant rien d'exhaustif.

pour commander des livres

Si des ouvrages présentés dans ce blog vous intéressent, vous pouvez les commander en envoyant un chèque correspondant à la somme indiquée (+ un forfait port de 1 €) à l'adresse des éditions :
Fontfourane
05380 Châteauroux-les-Alpes

pour tout renseignement complémentaire (conditions d'envois et de remises pour les libraires, collectivités...), vous pouvez écrire à gros.textes@laposte.net

bouquinerie

 

 

Les pages ventes par correspondance sont en chantier.

Nous allons tenter dans les semaines qui viennent de proposer à la vente à partir du blog certains livres de notre épicerie littéraire.

Pendant le chantier, si vous tombez sur un bouquin que vous cherchez, vous pouvez envoyer un mail à gros.textes@laposte.net, et on vous dit comment faire.