Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 19:53

Le catalogue Gros Textes a migré ici : https://sites.google.com/site/grostextes/.

Sur le blog vous trouverez du quotidien au sens propre du terme (enfin je vais essayer), notes de lecture, poèmes, aphorismes, humeurs, chansons, liens...

 

12 - Bon ben merci Charlie, depuis quelques jours dans les médias, les anars nous ne sommes plus de dangereux casseurs terroristes mais l’expression d’un pan original de la culture française.

Habitués à ne pas suivre les sentiers balisés de la pensée majoritaire et de l’union sacrée dont on nous abreuve, plusieurs visiteurs du blog (que je soupçonne également de penchants libertaires) ont tenu à me signaler quelques liens où on développe plus consciencieusement mon questionnement du jour 8 (là dessous). Je vous fais part de quelques liens qui m'ont été signalés et remercie ces promeneurs du net pour leur vigilance.

http://nato-glob.blogspot.fr/

http://nato-glob.blogspot.fr/2015/01/ou-est-charlie.html

https://lignesdeforce.wordpress.com/2015/01/09/vous-faites-erreur-je-ne-suis-pas-charlie/

http://tendanceclaire.npa.free.fr/breve.php?id=11297

 

13 - Petits poèmes diversement appréciables mais néanmoins écrits avec grand attention… d’Olivier Bastide, éd Cardère

http://www.cardere.fr/ficheLivre.php?idLivre=239

poèmes courts et soignés, regards qui passent à deux pas du rêve et ses tranches de mystère, ses escaliers de hasard propices à de joyeuses escapades quasi métaphysique. On avance dans ce recueil une lampe à la main avec grande attention et une pointe d’émerveillement. « Il est matin comme il serait soir, amical, cordial, de juste déraison agrémentée. Il est matin par son incontestable légèreté. J’ai des projets plein la tête, des horaires à ne pas respecter ; des haussements de respiration à tenir, à affirmer de belles notes contrastées. Il est matin et je vais prendre mon ballot, aller au champ, suivre le sillon de mes groles, enfin boire au goulot… »

 

14- Schiste d’Emmanuel Merle, alidades création

http://alidades.librairie.pagespro-orange.fr/merle.html

Un recueil qui fleure le toit de vieilles lauzes moussue et la solide charpente de mélèze, l’obstination des pissenlits et la lumière particulière de l’enfance avec sa singulière fascination pour l’acte de jeter un galet dans l’eau du lac. « Peindre alors des arbres noirs / sur le blanc du papier était simple / comme l’hiver, et c’était signes / d’un alphabet du manque. // Il neigeait, / on aurait dit une famille immense. »

 

15 - Fugitive de Cathy Garcia, éd. Cardère

http://www.cardere.fr/ficheLivre.php?idLivre=237

Elle marche, flotte, vole, la fugitive. Les chiens sont lâchés, on a pris pied dans ce cirque funèbre. Donc il faut marcher dans les lambeaux dégueulasses en picorant de la nuit, chercher la jouissance là dedans coûte que coûte.

« Nous cumulons les éternités comme un enfant empile ses cubes. // Mais dans le chiffon de l’univers, la mort serait-elle un trou de ver ? »

« La vie nous tend brassées de lumière, volées d’oiseaux. / Suspend sa musique à nos oreilles. // Ne pas oublier, non, ne pas oublier. // Elle et moi sommes fugitives »

 

16- Carnet d’au bord de Sophie G. Lucas, éd. Potentille

http://editionspotentille.blogspot.fr/2014/03/sophie-glucas.html

Là c’est un mois après l’autre pour dire forme de galère insistante genre spleen baudelairien quand le ciel bas et lourd pèse comme un sac de sanglots retenus… Quand c’est comme ça le mieux c’est d’aller faire une virée dehors. « Je marche très loin. / Je prends la forêt dans mes bras et les animaux et la neige et l’hiver et la rivière gelée dedans. »

 

17 - Ligne de Jean-Marc Undriener, éd. Potentille

http://editionspotentille.blogspot.fr/2014/05/jean-marc-undriener.htm

La question de boucher les trous est le point de départ. Travail de remblai, boulot de remplissage, de répétition du même mouvement, de retour sur le même geste, le même mot, l’essentiel étant de bien suivre la ligne, le fil, droit pas droit peu importe, c’est toujours de l’illusion cette histoire de ligne droite. Et puis le corps aussi là au milieu, pour avancer, dans quel sens, tu peux me dire, la volonté c’est pas ça ce soir. Vous dites ? La vie. « c’est l’histoire elle est faite / comme ça de ça de jours après jour / à plonger dans le sale / sale et de jours cloués les uns aux autres // serrés // à demander que ça finisse et quand / parce que c’est urgent et parce qu’il faut / et parce qu’on sait qu’à ce rythme – »

 

18 - Vous êtes plusieurs à m'avoir signalé ces derniers jours l'écoute du très beau texte qu'écrivit Julos Beaucarne lorsque sa femme fut poignardée : https://www.youtube.com/watch?v=_E1HbACfWNo

On peut terminer la semaine avec la gentillesse de ce poète.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Portrait du blogueur

dans un spectacle Gaston Couté

couté

Recherche

pourquoi bloguer

Je m'efforce d'insérer dans ce blog les annonces des publication des éditions associatives Gros Textes, des billets d'humeur et des chansons de ci de là. Ceci n'ayant rien d'exhaustif.

pour commander des livres

Si des ouvrages présentés dans ce blog vous intéressent, vous pouvez les commander en envoyant un chèque correspondant à la somme indiquée (+ un forfait port de 1 €) à l'adresse des éditions :
Fontfourane
05380 Châteauroux-les-Alpes

pour tout renseignement complémentaire (conditions d'envois et de remises pour les libraires, collectivités...), vous pouvez écrire à gros.textes@laposte.net

bouquinerie

 

 

Les pages ventes par correspondance sont en chantier.

Nous allons tenter dans les semaines qui viennent de proposer à la vente à partir du blog certains livres de notre épicerie littéraire.

Pendant le chantier, si vous tombez sur un bouquin que vous cherchez, vous pouvez envoyer un mail à gros.textes@laposte.net, et on vous dit comment faire.